Publications

Les Par pour Rire dans la presse

Retrouvez tous nos communiqués de presse ci-dessous!

À consulter

Dans une création, adaptation et mise en scène d’Isabelle Leduc, quatre personnages principaux se retrouvent dans un contexte qui est totalement opposé à leur réalité. Ainsi se côtoient pirate, exploratrice, lutin, homme du parc et gens de l’époque actuelle, qui se promènent dans l’espace-temps, dans des environnements leur étant complètement étrangers. De ce fait, fantaisie, surprise, peur et étonnement sont au rendez-vous, le tout avec humour, complicité et respect. Tous les comédiens ont beaucoup de plaisir à jouer ensemble, la Troupe c’est une grande famille!

À la fin, les comédiens jouent leur propre rôle et invitent les personnages principaux à se vêtir pour jouer deux scènes de Charlot, en hommage à notre « Trésor national », notre ami Guy. Ce dernier aimait beaucoup Charlot. Le message véhiculé est que l’amitié est le plus beau trésor, celui qui nous unit tous.

 

« Pour tous, Guy aura été un être sensible, attachant, affectueux et joyeux. Sa seule présence nous faisait du bien. » – Membre de la famille

« Le théâtre pour mon frère, c’était son grand bonheur… il ne fallait pas qu’il manque ça (son cours du mardi). »

 

« Je veux féliciter Isabelle, vous avez vu comme moi, au fil des années, qu’elle réussit à trouver un rôle pour chacun d’eux (les comédiens), à la mesure de leurs capacités. Pour ça je lui rends hommage.» – Gisèle, soeur de Guy

 

Pour assister les comédiens dans la présentation de cette pièce, une précieuse équipe de 19 personnes composée d’employés et bénévoles étaient au rendez-vous. La fabrication des costumes et décors s’est également faite par une précieuse équipe de 21 bénévoles. La Troupe fait preuve de créativité et d’ingéniosité, utilisant des matériaux recyclables pour minimiser les coûts. Comme chacune des pièces, celle-ci a été filmée et photographiée et nous sommes reconnaissants de pouvoir compter sur ces généreux bénévoles. Jointe ci-après, la jaquette de la pièce.

André Desrochers est un cinéaste et réalisateur de Beauharnois qui, par ses nombreux courts-métrages, fait rayonner la région du Suroît à travers le monde. Dans ce film de 70 minutes, il met en lumière la Troupe en la filmant en coulisses et au cours des ateliers hebdomadaires de préparation. Les comédiens prennent la parole et témoignent des apprentissages qui les amènent à se dépasser et de la contribution du théâtre qui leur apporte une valorisation, le sentiment de faire partie de la société.

 

La déficience intellectuelle est un état et non une maladie. De ce fait, on ne guérit pas d’une déficience intellectuelle, pas plus qu’on en est atteint. La personne « a » ou « vit avec » une déficience intellectuelle. Elle est identifiée chez la personne avant l’âge de 18 ans et représente 1 % de la population au Québec (statistique datée de 2014).

 

La personne est comme tout autre être humain dotée de ses propres rêves, intérêts, goûts, préférences, limites et forces, à la caractéristique qu’elle présente des incapacités significatives liées à l’activité intellectuelle (compte tenu de son âge chronologique) et la capacité de s’adapter.

 

La déficience intellectuelle se classe en quatre niveaux : légère, moyenne, sévère et profonde et chacun implique certaines difficultés pour la personne et défini son niveau d’autonomie. Elle se manifeste à travers des soucis de raisonnement, de planification, de solutions de problèmes, de pensée abstraite et d’apprentissage, à cause d’une acquisition lente et incomplète des capacités intellectuelles.

 

La personne possède des aptitudes, des habiletés et des compétences qu’elle peut développer et améliorer elle-même ou avec un soutien adéquat et personnalisé sur une période soutenue. Au sein de la troupe Les Pas pour Rire, c’est avec connaissance, ouverture, patience et persévérance, que les employés accompagnent les comédiens qui parviennent, dans le plaisir et le respect, à accomplir des merveilles!Selon

À télécharger